Crédit d’impôt pour chauffage 2015, mode d’emploi


Le crédit d’impôt chauffage 2015 ou crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE), est une mesure fiscale qui permet d’obtenir 30% de réduction d’impôt sur ses travaux, quel que soit son revenu fiscal, que l’on soit propriétaire ou locataire.

Crédit d’impôt : rappel

Tout d’abord, il est bon de rappeler qu’il s’agit ici bien d’un crédit d’impôt, non pas d’une réduction d’impôt. La bonne nouvelle c’est que si le montant de votre imposition est inférieur au montant du crédit, vous serez remboursé de la différence.

Exemple : si vous devez payer 1 500€ d’impôt et que vous bénéficiez d’un crédit d’impôt de 2 000€, le gouvernement vous versera 500€. Et dans le cas où vous ne seriez pas imposable, vous recevrez votre crédit d’impôt dans sa totalité.

Crédit d’impôt : les conditions d’éligibilité

Les conditions d’éligibilité pour le crédit d’impôt de 30% dépendent du type de matériel installé.

L’une des conditions est d’améliorer la performance énergétique d’un logement et que les travaux soient exécutés par un professionnel certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).Par contre, en règle générale, seuls les matériaux et matériels sont pris en compte pour l’attribution du crédit d’impôt, à l’exception de la pose de matériaux isolants pour les parois opaques, c’est-à-dire les murs, les sols et les toits.

Cas particulier : Pour l’installation de matériaux d’isolation thermique, d’une chaudière à condensation, ou encore la réalisation d’un diagnostic de performance énergétique, l’habitation doit être achevée depuis plus de deux ans à la date du devis.


Crédit d’impôt : les plafonds des dépenses

Les dépenses donnant droit au crédit d’impôt chauffage 2015 sont soumises à des limites. Ce plafond est de 8 000€ pour une personne seule, soit 16 000€ pour un couple. Un supplément de 400€ est ajouté pour chaque enfant à charge. Dans le cas d’enfants à garde partagée entre les parents, la majoration est divisée en deux, donc de 200€.

Ceci s’applique aux propriétaires dont l’habitation est la résidence principale, mais également aux locataires ou occupant à titre gratuit, toujours dans le cas d’une résidence principale.

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE), mis en place pour améliorer la performance énergétique des logements, exige un matériel plus performant, une isolation renforcée et des appareils de chauffage au rendement plus élevé.




Demandez vos devis Crédit d’impôt gratuits en 1 minute !